Podcast Innovation, Agilité et Excellence logo

Épisode 6: Agilité et changement

Sommaire de l’épisode

Nous explorons le changement pour voir s’il est possible de faire des liens entre la discipline d’accompagnement du changement et l’agilité et sa nature itérative et incrémentale.  En établissant que le changement est d’abord une affaire d’individus et de groupes et qu’il est normal de passer par différentes phases, et en examinant rapidement comment le changement est accompagné de nos jours, nous proposons quelques outils pour augmenter le niveau de participation et de communication aux volets changement des projets d’entreprise.

Détails de l’épisode

(0:00) Bienvenue à l’épisode 6

(0:35) Introduction

  • Quelques mots sur le changement, sa nature, ses caractéristiques, ses sources, comment les individus et les organisations voient le changement.

(02:14) Les phases du changement

  • Le changement est d’abord et avant tout une affaire d’individus. Ceux et celles-ci passent à travers plusieurs phases. Retenons-en quatre: Le déni, la résistance, l’exploration, l’appropriation.
  • La résistance, dont quelques sources fréquemment rencontrées sont décrites,  n’est donc pas pathologique et il faut accompagner les individus à travers ces phases afin de réussir. Faire participer les individus est une de ces méthodes.

(16:54) Projets et changement

  • De nos jours, la plupart des projets possèdent un volet changement. Les organisations voient cette compétence comme importante et ont commencé à les cultiver à l’interne.
  • On reconnaît aussi que le changement ne se résume pas à l’élaboration de plans de formation et de communication mais que la dimension accompagnement est autant sinon plus importante.
  • La transformation des entreprises génère beaucoup de changements et l’organisation doit pouvoir accompagner les collaborateurs dans cette multiplicité tout en faisant attention à la saturation des changements.

(26:33) Co-création et changement

  • Le changement agile implique de co-construire la destination avec les parties prenantes et les parties affectées par le changement si la solution retenue n’est pas connue d’avance. Il devient possible de procéder par petites étapes, ou petits changements, et ainsi de partager les réussites parmi les différents groupes lors des étapes subséquentes.
  • Ces expérimentations réussies peuvent ainsi devenir de nouveaux standards et disséminés. Les groupes peuvent ensuite choisir les nouveaux éléments et faire leurs propres expérimentations dans une perspective Test and Learn ou “fail fast to learn fast” afin de se rendre plus rapidement à la phase d’appropriation.

(35:54) Conclusion

  • Le changement c’est maintenant, comme se plaisait à dire un ancien président Français, mais chacun change à son rythme et certains ont davantage besoin d’être accompagnés que d’autres.
  • Le changement agile se prête bien aux changements profonds et évolutifs car une approche participative suscite plus facilement l’engagement durable des parties prenantes et génère des solutions souvent plus appropriées au contexte du moment. Et on arrive rapidement à ces notions de changement de culture où non seulement le “comment” devient la responsabilité de tous mais aussi le “où”, voire même le “pourquoi”.  

Références

Écouter plus:

Épisode 17: Comprendre les comportements des clients pour mieux innover avec Philipp Lohan (partie 1)

Comprendre les comportements des consommateurs est un enjeu de taille pour toute organisation souhaitant continuellement innover. Dans la première partie de notre rencontre avec Philipp Lohan (SVP Global Client Lead, NielsenIQ), on discute des moyens permettant de mieux comprendre les comportements des consommateurs et les défis associés à la collecte de données et la prise de décision.

Pin It on Pinterest

Partagez