Podcast Innovation, Agilité et Excellence 2022

Épisode 143: Design Sprint et Innovation avec Cédric Martineau

Sommaire de l’épisode

Mélanger l’Agilité et le Design Thinking? Pourquoi pas: il s’agit d’abord et avant tout de chercher dans un collectif les éléments de solution pour en concevoir une à laquelle aucun individu n’aurait pensé tout seul. 

Le Design Sprint est une méthode qui permet de résoudre des problèmes complexes à travers des ateliers collaboratifs.

Pour mieux comprendre cette méthode qui est utilisée par de grands noms du numérique et ses liens avec l’innovation, nous nous tournons vers Cédric Martineau pour explorer les tenants et les aboutissants.

Cédric, partage avec nous ses connaissances approfondies et ses expériences pratiques, offrant une perspective unique sur cette méthodologie.

On explore avec lui ce qu’est le Design Sprint, ses impacts, les conditions de succès, les liens avec l’innovation et l’influence de l’intelligence artificielle.

Épisode 143: Design Sprint et innovation avec Cédric Martineau

Cédric Martineau 

Entrepreneur polyvalent, Cédric Martineau cumule plus de vingt ans d’expérience en design industriel et en gestion de projets créatifs. Ses compétences vont de l’ébénisterie, au design d’espaces, jusqu’à la gestion des opérations, des disciplines qu’il a également enseignées.

Cette diversité a enrichi son expertise en gestion de la créativité au sein des entreprises. Actuellement consultant chez Carverinno Conseil, il se spécialise dans l’enseignement et l’application du Design Thinking, la résolution de problèmes complexes et la facilitation de l’UX Design Sprint optimisé à l’IA. 

Son principal objectif est d’aider les organisations à simplifier et concrétiser l’implantation d’une culture d’innovation. Pour ce faire, il prône une approche de gestion de projet en mode agile, centrée sur les utilisateurs, afin d’accélérer le développement de nouveaux produits, services et processus.

Disponible aussi sur:

Détails de l’épisode

(00:00) Bienvenue à l’épisode 143

(02:13) Introduction

  • Cédric Martineau. 
  • Consultant en gestion de l’innovation, facilitateur et concepteur d’ateliers de Design Thinking appliqué.

(03:08) Design Sprint: définition

Qu’est-ce que le Design Sprint?  Comment ça fonctionne?

  • Jake Knapp (Google Ventures) est la figure de proue du Design Sprint avec son livre en 2016.
  • C’est une méthode de conception accélérée pour solutionner des problèmes complexes à travers des ateliers collaboratifs.
  • Ça émerge du domaine de la transformation numérique et c’est surtout utilisé pour valider des solutions ou des directions.

(05:07) Importance et fonctionnement du Design Sprint 

Pourquoi le Design Sprint peut être important pour une organisation?

  • Permet de mettre en œuvre le Design Thinking.
  • Applicable aux gestionnaires d’innovation et tous chargés de projets risqués.
  • C’est une méthode qui se concentre sur le démarrage de projets d’innovation, surtout ceux qui peuvent être risqués et/ou complexes.

Comment ça fonctionne?

  • On commence par une phase de définition des objectifs d’affaires et d’entente sur ce que l’organisation cherche à accomplir.
  • On utilise 7 ou 8 personnes multidisciplinaires et incluant un décideur.
  • Au début, cela se faisait sur 5 jours.
  • Design Sprint Academy a réduit ce déroulé à 2 à 3 jours sur une dizaine de jours pour éviter de mobiliser des personnes pendant 5 journées consécutives. 
  • L’idée est de faire 2 itérations pour concrétiser et pouvoir décider.
  • On réalise un Sprint pour apprendre. 

(11:17) La valeur pour les organisations

Quelles sont les conditions de succès et comment savoir si ça apporte de la valeur à l’organisation?

  • Les conditions de succès sont développées dans le Sprint.
  • Ça prend un projet ambitieux et complexe qui nécessite une approche itérative centrée sur l’usager.
  • Ce n’est pas tous les projets qui “méritent” un Sprint.
  • Ensuite, bien préparer et inspirer l’équipe.
  • On cherche à valider l’orientation et à trouver la manière de poursuivre ce projet.
  • Des phases de Cadrage et d’Activation sont nécessaires pour cadrer adéquatement.

(14:49) Quels participants?

Quels profils réunir pour réussir ce genre d’initiative?

  • On doit avoir des gens qui sont sensibles à la Désirabilité de la solution, surtout des gens des ventes ou du marketing.
  • On doit aussi avoir des gens qui couvrent la Faisabilité technique.
  • Et finalement, on doit avoir des gens capables de prendre les décisions, souvent les porteurs du projet. On parle de viabilité.
  • Il est aussi possible d’inclure des intervenants couvrant la condition d’Adaptabilité.

(16:21) Les similitudes avec Design Thinking et Lean Startup

En quoi est-ce similaire ou différent du Design Thinking ou du Lean Startup?

  • Le Design Thinking permet de cadrer le problème et comprendre l’usager, focalisant sur la désirabilité de la solution.
  • Le Lean Startup produit un “MVP”, un minimum viable product cherchant un product-market fit.  
  • Le Design Sprint s’intercale entre le Design Thinking et le Lean Startup!

(18:56) Quelques exemples

  • Le redesign d’un site web pour une entreprise.
  • Un parcours d’expérience employé incluant la conception de l’onboarding d’une catégorie d’employés.
  • Les autres incréments s’adresseront aux autres catégories d’employés.
  • Courtes itérations et approches incrémentales pour apporter de la valeur rapidement aux usagers.

(22:39) Comment stimuler l’innovation?

  • Surtout en produisant des résultats rapidement.
  • Pour ceux qui participent, la découverte de pratiques de conception rapides.
  • Permet aussi de diffuser des pratiques innovantes à travers l’organisation.
  • Peut même remplacer certains types de réunion où l’intelligence collective est importante.

(25:05) La posture nécessaire pour réussir

Quel est le niveau d’expertise nécessaire pour pouvoir utiliser cette méthode?

  • Il pourrait avoir une grille de maturité comme en UX ou en agilité.
  • Le processus peut bousculer certains participants, on peut commencer par former certaines personnes.
  • Surtout s’assurer que le terreau soit fertile pour recevoir ce genre de méthode.
  • Nécessite une écoute de la direction pour maximiser les bénéfices de cette approche bottom-up.

(27:22) Liens avec l’intelligence artificielle

Comment intégrer l’IA dans la démarche?

  • Par exemple, l’IA peut remplacer une personne mais on se prive de la portion informelle et émotionnelle apportée par l’humain.
  • Cependant, on peut s’en servir pour gagner du temps sur certains sujets plus fastidieux ou longs, des synthèses par exemple. En convergence.
  • Mais il faut surtout savoir où privilégier l’humain et où l’IA peut permettre des gains de temps.
  • Ne pas oublier l’importance de construire la solution par l’équipe. Favoriser le buy-in.

(31:42) Que souhaiter aux organisations qui n’utilisent pas la méthode

Que souhaiter aux organisations?

  • De tomber sur un bon article ou une bonne étude sur les méthodes centrées sur l’usager ou l’utilisateur! Comprendre la valeur.
  • Se former! Apprendre.
  • Par exemple, réduire ses coûts peut très bien se faire avec cette approche.
  • L’approche fonctionne très bien aussi pour trouver des solutions centrées sur les employés.
  • Commencer! Mettre en œuvre.
  • Faire confiance au processus.

(35:10) Conclusion

  • 3 éléments clés à retenir.

Ressources

Coordonnées

Références

Podcasts

Écoutez plus: