Podcast Innovation, Agilité et Excellence 2022

Épisode 165: Gemba Walk et Servant Leadership pour mieux exécuter la stratégie

Sommaire de l’épisode

Comment est-il possible d’améliorer sa capacité à exécuter la stratégie en adoptant une nouvelle posture? Que se passe-t-il aux lieux de création de valeur ?

On peut parler d’exécution stratégique mais nous sommes pragmatiques, donc toujours à l’affût d’approches ou de postures qui permettent de la réussir dans cet environnement VICA.

Pour y voir plus clair, nous explorons ce qu’est le Gemba Walk et le Servant Leadership. Nous examinons pourquoi cela est important dans l’exécution stratégique.

Disponible aussi sur:

Détails de l’épisode

(00:00) Bienvenue à l’épisode 165

(02:15) Qu’est-ce que le Gemba Walk ?

  • S’entourer de gens compétents et efficaces est important parce qu’au fur et à mesure qu’on gagne en responsabilité, on s‘éloigne de notre cœur de métier.
  • Des distorsions interviennent inévitablement dans tout acte de communication.
  • Si au fur et à mesure que nous nous éloignons de notre cœur de métier, nous remplaçons nos compétences par des gens, de temps en temps, au lieu d’écouter des gens en réunion, allons voir ce que ces gens font, comment ils le font et à quelles difficultés ils sont confrontés. 
  • C’est en observant le travail réel au lieu de se fier sur notre compréhension du travail prescrit que nous allons développer une meilleure compréhension de ce qui permet ou freine l’intention stratégique.
  • Les Japonais appellent cette démarche le Gemba Walk, les anglo-saxons Peters et Waterman appellent ça le management by walking around et citent Hewlett-Packard comme exemple.
  • Le mot Gemba peut se traduire par « lieu où se trouve la réalité », ou encore « le lieu réel » ou encore « le vrai lieu ».
  • Le Gemba Walk nous vient de Taïchi Ohno, penseur derrière le Toyota Manufacturing system dont les liens de parenté avec les principes de Deming et donc l’agilité ne sont plus à démontrer.
  • Il s’agit pour le personnel de déambuler sur leur lieu de travail pour identifier le gaspillage.
  • Deming parlait d’aller « regarder le système », partant de l’expression de la demande et allant jusqu’à sa satisfaction.
    • observer comment le client utilise le produit.
    • examiner comment les fournisseurs produisent les éléments achetés.
    • voir comment les matières premières sont transformées.
    • constater ce qui fonctionne bien et ce qui génère des problèmes dans les chaînes d’assemblage.
    • observer ce qui se passe sur le lieu où le client achète.
  • Observer permet de constater sans filtre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas bien car il y a des différences entre le réel et le planifié, entre l’intention et l’action, entre la théorie et la pratique.
  • Ces marches d’observation permettent un accès sans filtre aux employés à la direction et vice-versa

(07:58) Qu’est-ce que le Servant Leadership?

  • Donc nous savons que le Lean, une des variantes de l’agilité, propose aux employés et aux dirigeants de « marcher » les lieux de production de valeur.
  • L’agilité nous montre aussi à travers son manifeste que « les meilleures architectures, spécifications et conceptions émergent d’équipes auto organisées ».  
  • Sutherland et Schwaber ont défini le rôle de Scrum Master ainsi :
    • Le Scrum Master est chargé de veiller à ce que Scrum soit compris et mis en œuvre.
    • Il ou elle s’assure que l’équipe Scrum adhère à la théorie, aux pratiques et aux règles de Scrum.
    • Son rôle est celui d’un meneur au service de l’équipe Scrum.
    • Le Scrum Master aide les personnes extérieures à l’équipe Scrum à comprendre lesquelles de leurs interactions avec l’équipe Scrum sont utiles et lesquelles ne le sont pas.
    • Le Scrum Master apporte son aide pour changer ces interactions afin de maximiser la valeur créée par l’équipe Scrum.
  • C’est Robert K. Greenleaf qui sera le premier à publier un texte sur le Servant Leadership et qui est aujourd’hui largement vu comme le fondateur du concept, inspiré par une nouvelle de Hermann Hesse : le voyage en Orient.  
  • Voici quelques définitions de Servant Leadership:
    • Un servant leader est au service de son équipe qui est elle-même au service de ses clients
    • Le servant leadership (ou leadership par le service) est un style de leadership basé sur des valeurs qui se concentre sur l’autonomisation et le soutien des autres, plutôt que sur l’obtention d’un pouvoir ou d’un contrôle personnel: les servant leaders se concentrent sur ceux qu’ils servent, plus que sur eux-mêmes.
    • Le servant leadership est une conception du leadership suivant laquelle un leader ou un manager est au service de ses subordonnés pour les aider à accomplir l’objectif commun.
  • Nous sommes loin du « planifier, organiser, contrôler et diriger » des approches traditionnelles ou hiérarchiques.  
  • Greenleaf avait développé cette approche car il croyait que tout dirigeant devenait plus intéressé par ses propres intérêts que par ceux des personnes sous sa responsabilité.
  • Dans un monde où la proportion de la population active diplômée du tertiaire approche ou dépasse les 50% et continue de croître, il est grand temps de connaître voire de maîtriser d’autres formes de management que le bon vieux command & control.

(13:49) Leur place dans l’exécution stratégique

  • Le Gemba Walk, qui vient du Lean, et le servant leadership, élaboré dans les années 60 et 70 et approprié par les agilistes dans les années 90 et 2000 auraient une racine commune: celle de trouver une alternative au management hiérarchique.
  • Dans le portfolio de projets et de changements nécessaires pour atteindre vos objectifs stratégiques, il est important de faire des Gemba walks dans leurs lieux de création de valeur et d’adopter une posture de servant leader pour:
    • Éliminer plus rapidement des obstacles aux progrès de vos équipes responsables des projets stratégiques.
    • Expliquer directement l’intention stratégique qu’ils et elles mettent en œuvre.  

(15:06) Conclusion

Ressources

Références

Podcasts

Écoutez plus: