L’innovation est une composante essentielle au succès des organisations. Celle-ci peut prendre plusieurs formes et peut avoir différentes ambitions. Elle peut être une arme redoutable ou être facilement copiable. Se servir de l’innovation comme moteur de croissance nécessite cependant de clarifier ce qu’est une innovation et quelles en sont ses caractéristiques.

 

Définir l’innovation

L'innovation comme moteur de croissance - Livre clés sur l'innovation
L’auteur de la théorie de l’innovation de rupture, Clayton Christensen (Seeing What’s Next, 2004), mentionne que l’innovation peut être focalisée sur la création ou l’amélioration de ressources, processus ou valeur offerte par une entreprise. Il précise que les innovations les plus communes sont concentrées sur les produits, services et processus alors que des innovations plus élaborées peuvent aussi toucher les stratégies de services clients et les modèles d’affaires.

Larry Keely (10 Types of Innovation, 2013) » présente quant à lui l’innovation comme la création d’une nouvelle offre viable. L’innovation n’est pas une invention, elle n’est pas uniquement une nouveauté et elle peut aller au-delà du produit pour maximiser son impact.

Il est même possible d’aller plus loin en considérant le point de vue de Tim Brown de la firme IDEO (Change by Design, 2009). Pour ce dernier, il est nécessaire d’aborder l’innovation selon trois facteurs essentiels. Une innovation doit être désirable, réalisable et viable. Une innovation crée de la valeur pour des clients, est réalisable techniquement et est viable économiquement. Focaliser uniquement sur un de ces facteurs est extrêmement risqué.

 

Simple – Complexe

Une innovation peut aussi être simple ou complexe selon qu’elle focalise sur un élément unique (produit, service, processus, technologie) ou qu’elle incorpore différents éléments du modèle d’affaires ou de la chaîne de valeur.

Plus l’innovation est concentrée sur un nombre limité d’éléments, plus elle court le risque d’être rapidement copiée. C’est pourquoi il est recommandé d’aller plus loin et d’inclure le modèle d’affaires dans la réflexion de l’innovation. Ceci afin de rendre l’innovation plus robuste, rendre l’offre unique et plus attrayante pour le client.

Lire plus: Forbes – Apple Grows Its Ecosystem, And Its Advantage

 

L’ambition de l’innovation – Les axes

L’innovation peut aussi être incrémentale, adjacente ou radicale selon le degré de facteurs inconnus et le degré d’exploration mis en cause.

Matrice - Axes de l'innovation

Innovation incrémentale – A

Il est possible d’améliorer les performances de l’offre existante au sein des marchés connus. Ce type d’innovation est incrémental et est essentiel. La performance de l’entreprise aujourd’hui dépend de sa capacité d’améliorer son offre, de constamment mieux satisfaire ses clients et de répondre aux attaques des concurrents.

Innovation d’évolution (de produit ou de marché) – B

L’innovation va ici plus loin. L’évolution se fait par le biais de l’adaptation de l’offre ou du marché. En considérant l’exploration de nouveaux marchés pour lesquels il est possible d’adapter les offres actuelles ou par le biais de l’exploration de nouvelles offres sur des marchés connus, l’innovation se veut évolutive et demande l’exploration de nouvelles avenues.

Innovation radicale – C

Il est aussi possible de voir, bien que plus rarement, des innovations radicales. Celles-ci focalisent sur la création d’une nouvelle offre et d’un nouveau marché permettant de répondre à une nouvelle problématique.

De plus en plus il est démontré que les entreprises qui œuvrent et explorent sur les différents axes ont plus de succès en gérant un portfolio d’innovation. Il est possible alors de travailler à la fois sur le présent et sur le futur de l’entreprise. Plusieurs d’entre elles développent ainsi une agilité stratégique, ce qui représente une compétence clé.

 

L’innovation de rupture

Ces types d’innovation sont différents des innovations de rupture qui sont focalisées sur des marchés ou offres existantes. Les innovations de rupture permettent notamment à des entreprises d’offrir une alternative plus économique ou conviviale à des besoins clients mal adressés ou délaissés par les joueurs du marché.

Il est à noter que les possibilités de réaction concurrentielle de la part des entreprises ciblées par les nouveaux acteurs dicteront le succès ou l’échec des nouveaux entrants.

Lire plus: Clayton Christensen – Key concepts

 

L’impact stratégique et la culture

L’innovation appuie ainsi la stratégie de l’entreprise et permet de bâtir un avantage concurrentiel. C’est pourquoi il est si nécessaire de gérer l’approche, le processus, et d’être proactif dans ses efforts d’innovation. Tant pour croitre et développer son entreprise que pour se protéger des nouveaux entrants.

Il est important de dégager un contexte favorable à l’innovation et d’en faire une priorité. Il s’agit de développer la capacité d’apprentissage de l’organisation, de permettre l’expérimentation, d’allouer les ressources nécessaires et d’encadrer les équipes multidisciplinaires par des programmes dont un membre de la haute-direction est responsable.

Par le développement d’une culture d’innovation, la recherche d’efficience des opérations quotidiennes peut être en équilibre avec la recherche des moteurs futurs de croissance.

Lire plus: Avez-vous une stratégie? 5 questions clés

 

Conclusion

L’innovation joue un rôle clé dans le succès des organisations. Celles qui développent, articulent leurs pratiques et focalisent sur différents axes d’innovation semblent en dégager un avantage marqué.

Nous avons récemment sondé des dirigeants de sociétés canadiennes afin de connaître leurs pratiques d’innovation et les impacts sur le succès de leur entreprise. Les résultats vous seront présentés sous peu. Nous avons très hâte de les partager.

 

Pin It on Pinterest

Share This