Podcast Innovation, Agilité et Excellence 2022

Épisode 44: Pénuries, Chaînes d’approvisionnement et Juste-à-temps

Sommaire de l’épisode

Avec la pandémie, les chaînes d’approvisionnement internationales sont grandement affectées par le manque de ressources humaines et par les augmentations massives de la consommation dans plusieurs secteurs d’activités. Cette grande variabilité cause des pénuries importantes dans plusieurs secteurs de l’économie.

Le juste-à-temps et la gestion des stocks ont été malmenés. L’efficience tant recherchée depuis les dernières années s’est vu chamboulée et les entreprises augmentent aujourd’hui leurs niveaux de stocks de manière importante au péril de la trésorerie et des investissements futurs. 

Nous abordons dans cet épisode les enjeux de la chaîne d’approvisionnement en discutant du juste-à-temps, de la flexibilité, de l’incertitude et, finalement, des éléments à travailler dès maintenant pour affronter ce monde VICA. 

Disponible aussi sur:

Détails de l’épisode

(0:00) Bienvenue à l’épisode 44

(01:21) La gestion des stocks et le juste-à-temps

  • Les chaînes d’approvisionnement se sont vues très secouées depuis le début de la pandémie.
  • La grande augmentation de la demande dans différents secteurs d’activités a causé un ralentissement important dans les chaînes d’approvisionnement.
  • Les pénuries ne sont pas uniquement causées par l’approche du juste-à-temps. 
  • Les chaînes d’approvisionnement sont optimisées en fonction d’un équilibre entre un niveau de service et une structure de coût.
  • Le juste-à-temps requiert des conditions pour atteindre le succès. Notamment une faible variabilité de la demande, une approche collaborative avec les fournisseurs ainsi qu’une compréhension des formes de gaspillages pour se permettre de livrer le bon produit, au bon moment et dans la bonne quantité.
  • Gérer des stocks en juste-à-temps ne veut pas réduire son stock au maximum.
  • La production selon une méthode push (flux poussé) est une production basée sur des planifications de ventes et de la production tandis que le pull (flux tiré) est déterminé par la vente elle-même.
  • Une augmentation des stocks et de nouveaux calculs pour les stocks de sécurité ont été adoptés pour s’ajuster aux difficultés actuelles, ce qui génèrent certaines des pénuries ainsi que l’inflation actuelle.
  • Le contexte d’affaires a tellement changé que les calculs et prévisions ne sont plus adéquats.
  • Dans une même chaîne d’approvisionnement, il existe différentes manières de calibrer la gestion des stocks. C’est-à-dire que certaines composantes peuvent être en notion push et avec du stock accessible, tandis que d’autres composantes pourraient être gérées par les notions pull et peu de stocks sur place. 
  • Les stocks mobilisent du capital. Ceci peut représenter des sommes importantes et peut réduire la capacité à investir sur des projets futurs. 
  • Le juste-à-temps nous a donné la flexibilité nécessaire pour investir dans la chaîne d’approvisionnement, dans l’innovation, dans la formation de la main d’œuvre, en réduisant les coûts liés aux stocks. 

(13:53) L’incertitude et la flexibilité dans la chaîne d’approvisionnement

  • Les niveaux de stock que nous conservons impactent également la chaîne d’approvisionnement dans son ensemble: on utilise plus de conteneurs, de transporteurs pour déplacer des biens, on utilise plus d’entrepôts pour stocker, etc. 
  • Jusqu’à quel point est-ce que nous ne créons pas nous-mêmes certains des enjeux que nous vivons? C’est exactement ce que le bullwhip effect indique (l’effet coup de fouet).
  • L’augmentation des stocks, à moyen terme, peut causer de l’obsolescence et de la désuétude ainsi que des risques structurels importants.
  • La réflexion sur la flexibilité et l’incertitude demande une analyse approfondie pour mieux les connaître et trouver des réponses à chacune de ces composantes ou étape de la chaîne.
  • La collaboration avec les partenaires sera la clé pour faire face aux enjeux actuels et atteindre un équilibre entre la flexibilité et l’efficience.
  • Le contexte actuel soulève la question de la dépendance aux fournisseurs uniques. Cela demande d’établir de nouvelles stratégies d’approvisionnement et de mieux identifier la gestion des risques liés aux fournisseurs.
  • La gestion du risque, que nous avons abordé en parlant de la résilience organisationnelle, a maintenant tout son sens. Cette analyse demande de mieux connaître les fournisseurs, les transporteurs et leurs capacités. 
  • Les pratiques de distribution et d’entreposage sont également en changement par l’augmentation massive des centres de distribution qui risquent de se retrouver vide dans quelques années quand les organisations réduiront les niveaux de stock.

(27:40) Quels éléments regarder maintenant 

  • Faire des analyses de risque sur nos catégories de produits, catégories d’achat et de de revoir les probabilités d’occurrence et gravité des impacts sur nos opérations, autant sur les biens que les services.
  • Considérer également les analyses géopolitiques. 
  • Bien comprendre quelles sont les activités qui permettent de se différencier dans son marché car la chaîne d’approvisionnement peut être un vecteur de différenciation important.
  • Explorer les sources d’incertitudes et identifier quels éléments requiers de la flexibilité.
  • S’assurer que nos partenaires sont les bons et que le partage d’information soit le plus transparent possible pour faciliter la prise de décisions.
  • Les équipes d’approvisionnement doivent arrêter de se concentrer sur le prix.
  • La formation des équipes de gestion de la chaîne d’approvisionnement doit se focaliser sur la compréhension des enjeux, des incertitudes et l’établissement de mesures appropriées.
  • La collaboration entre parties prenantes ainsi que des rencontres fréquentes avec les principaux fournisseurs permettent de discuter des enjeux clés et facilitent la coopétition.
  • Développer sa proactivité en améliorant la qualité et l’accessibilité des données pour aider à prévenir les impacts possibles et prévoir ce qui s’en vient dans la chaîne d’approvisionnement.

(34:19) Conclusion

Ressources

Articles

Podcast

Écouter plus:

0 commentaire

Pin It on Pinterest

Partagez