Pratiquer sa pensée stratégique au quotidien

par Stratégie

À l’épisode 63 de notre podcast (Comment développer sa pensée stratégique), nous mentionnions que celui qui possède une pensée stratégique:

  • Est tourné vers l’avenir;
  • A une vision qui relie les interrelations entre les éléments de l’entreprise;
  • Possède une orientation externe qui permet de se tenir au courant des tendances émergentes dans l’économie et le secteur;
  • Possède une perspective globale.

La pensée stratégique est une question de mindset. Pour développer sa pensée stratégique, il est question de:

  • Développer sa capacité de questionner les certitudes et explorer les incertitudes;
  • Développer sa capacité d’écoute et d’observation;
  • Développer une vision systémique;
  • Comprendre comment on crée de la valeur.

Une pratique quotidienne

Dans nos occupations quotidiennes, il est possible de développer notre pensée stratégique. Non seulement dans un contexte professionnel, mais aussi dans nos activités personnelles.

Un des endroits où il est le plus facile de mettre en pratique sa pensée stratégique est le supermarché (épicerie, hypermarché). Toutes les semaines, nous visitons un IGA, Métro, Carrefour ou E.Leclerc.

Bien que chacune de nos visites s’inscrit dans une routine, en portant attention, il est possible d’y déceler des réflexions fort intéressantes.

Je vous propose 5 éléments de réflexion à incorporer à votre prochaine visite.

Observer

En restant curieux et en abordant les visites avec le regard du débutant, il vous est possible d’observer différents éléments importants. Il s’agit de se questionner sur le pourquoi et le comment. Par exemple:

  • Pourquoi le supermarché est-il disposé comme ceci?
  • Pourquoi ce site, cette localisation?
  • Pourquoi les aliments sont disposés de cette façon? Est-ce que les aliments sont bien mis en valeur?
  • Comment sont réapprovisionnés les stocks, à quelle fréquence?
  • Pourquoi telle ou telle musique?
  • Est-ce que les employés sont attentifs aux clients?
  • Comment fonctionne le passage aux caisses? Est-ce rapide? Lent?
  • Est-ce que le…

Vous comprenez l’idée.

Tout au long de votre parcours, observez et demandez-vous pourquoi et comment.

Vous serez en mesure d’observer le standard de performance offert, l’offre de service et comment les différents éléments opérationnels ont été réfléchis et combinés.

Identifier les problématiques et impacts

Vos observations sont évidemment teintées en fonction de vos attentes et vos besoins. L’offre du commerçant, elle, a été définie en fonction de profils types.

C’est une première zone où il est possible de rencontrer un « non-fit ». Un client préférant une épicerie fine, faisant son épicerie dans un supermarché à escompte sera fort probablement déçu. C’est prévisible. Produits et expérience seront probablement différents.

Cependant, ce qui est attendu pour les segments ciblés, c’est d’avoir une expérience client et des opérations qui génèrent le plus de satisfaction chez les clients.

Quand vous avez observé votre parcours, quelles ont été les sources de friction? De désagrément? À quel moment cela s’est-il produit? Est-ce au moment d’une interaction avec un employé? Est-ce relatif à la qualité des produits?

Pensez en termes de critères spécifiques:

  • Qualité des produits;
  • Quantité disponible des produits;
  • Expérience de paiement;
  • Disposition des lieux et présentation des étalages;
  • Interaction avec le personnel;
  • Le temps pour réaliser votre épicerie (de la sortie au retour à votre auto par exemple);
  • Des prix offerts.

Selon vos observations, quels sont les éléments hors-normes? Ceux que le commerçant a réalisés de manière exceptionnelle et ceux dont la performance vous a déçu?

Comparer les alternatives

Quand je mentionnais que les attentes guidaient votre évaluation, c’est aussi parce que vos récentes visites chez les commerçants concurrents ont fort probablement influencé vos bases de comparaison.

Il vous est possible d’évaluer comment chacun des commerçants se positionne face aux différents critères. Attention cependant, comme pour le cas de l’épicerie fine face au supermarché à escomptes, il est important de comparer des commerçants qui s’adressent à des clientèles similaires (même s’il est possible d’importer des pratiques valorisées par d’autres segments).

Par cette comparaison, il vous pouvez alors répondre aux questions importantes suivantes:

  • Comment mon épicerie est-elle unique?
  • Comment se distingue-t-elle?
  • Comment sa compétition se distingue-t-elle?
  • Existe-t-il vraiment des différences?

Identifier l’avantage concurrentiel

Par cet exercice sommaire qui peut se réaliser en quelques visites seulement, il est possible de pratiquer son sens de l’observation, d’évaluer la performance, les sources de succès et de frictions, la présence ou non d’un avantage concurrentiel et surtout, de réfléchir à des options pour renforcer cet avantage.

En réfléchissant en termes de cause-effet, vous ouvrez la réflexion sur les sources et les moyens de créer un impact sur la performance de l’entreprise. Cela vous permet de réfléchir aux relations entre les différents systèmes de l’organisation.

Dans le cas des supermarchés et épiceries, vous pouvez porter votre attention à la planification de la demande, l’entreposage, au réapprovisionnement et au service client. Cela permet aussi de penser à la gestion des ressources et au traitement des employés.

Une simple visite vous permet de considérer l’ensemble des éléments de l’organisation et comment ils interagissent ensemble pour créer un avantage (ou non).

Faire différemment

Chaque moment de votre journée est une occasion de porter attention et d’observer, réfléchir à la performance, aux alternatives et aux impacts de faire différemment pour créer de la valeur.

Une organisation dont les membres possèdent une pensée stratégique est un grand atout.

Il est possible de multiplier le nombre de regards stratégiques portés sur l’organisation et celles des concurrents. Tout en stimulant les alternatives en provenance des secteurs connexes.

En favorisant le partage des observations et leur synthèse, une organisation peut tirer avantage d’opportunités et rapidement gérer des angles morts.

Pour certains individus, cette démarche se transformera en occasion d’affaires. Beaucoup de start-up y trouvent leurs idées de départ.

Au final, pour chacun d’entre nous, c’est l’occasion de pratiquer sa pensée stratégique.

Combinez stratégie et innovation

Combinez stratégie et innovation

Capturer l’essence des besoins et des jobs-to-be-done (JTBD) de nos clients permet de développer de nouvelles possibilités d’innovation.
Combiné à la transformation de nos modèles d’affaires permet d’avoir un impact maximal sur la création de valeur et le développement d’un avantage concurrentiel.