Podcast Innovation, Agilité et Excellence 2022

Épisode 163: Revue de l’industrie mondiale des TI et de ses principaux acteurs

Sommaire de l’épisode

Jean-François et Eric explorent les différents sous-secteurs de l’industrie des technologies de l’information afin de mettre en valeur les éléments clés qui permettent aux acteurs dominants de se différencier. 

Une discussion qui aborde les choix stratégiques, l’importance des arènes concurrentielles, les modèles de prix ainsi que l’impact des chaînes d’approvisionnement et les enjeux géopolitiques qui en découlent.

À retenir:

  • L’industrie des technologies de l’information est segmentée en différents domaines tels que les GAFAM, les services technologiques, les télécommunications, les équipementiers, les éditeurs de logiciels et les semiconducteurs.
  • La taille du marché domestique et la diversification des activités sont des facteurs importants pour le succès des entreprises de ce secteur.
  • Le modèle SaaS (Software as a Service) est devenu une proposition de valeur intéressante pour les entreprises, offrant flexibilité et réduction des coûts.
  • Les choix stratégiques des entreprises, tels que la spécialisation et l’anticipation des évolutions du marché, sont essentiels pour se différencier et réussir. 
  • Les enjeux géopolitiques et la formation de la main-d’œuvre qualifiée sont des facteurs importants à considérer.

Disponible aussi sur:

Détails de l’épisode

(00:00) Bienvenue à l’épisode 163

(01:08) Introduction

  • Nous explorons le secteur des technologies de l’information pour examiner ses principaux segments et acteurs. 
  • La segmentation retenue:
    • Services
    • Télécommunications
    • Équipements (hardware)
    • Logiciels
    • Semiconducteurs
    • Manufacturier
    • Jeux Vidéos

(02:59) Les très gros acteurs diversifiés  

  • Les GAFAM sont un cas à part et ce dans tous les sens du terme. avec des chiffres de vente énormes:
    • Google (USA): 306 milliards de USD
    • Apple (USA): 386 milliards de USD
    • Facebook/Meta (USA): 104 milliards de USD
    • Amazon (USA): 443 milliards de USD
    • Microsoft (USA): 211 milliards de USD
  • La capitalisation boursière de certains de ces acteurs approchant la taille du PIB du Canada.
  • Diversité des activités de chacun de ces acteurs.
  • On peut leur ajouter 5 autres grands acteurs diversifiés:
    • Samsung (KOR):  217 milliards de USD
    • Dell (USA): 102 milliards de USD
    • Huawei (CHN): 99 milliards de USD
    • IBM (USA): 61 milliards de USD (loin d’un pic de 107 milliards USD en 2011)
    • HP Enterprise (USA): 59 milliards de USD

(04:40) Les fournisseurs de services informatiques

  • Les services:
    • Accenture (IRL): 63 milliards de USD
    • NTT Data (JPN): 22,8 milliards de USD
    • Tata CS (IND): 22 milliards de USD
    • Capgemini (FRA): 20,2 milliards de USD
    • CDW (USA): 20 milliards de USD
  • Accenture a réalisé des choix de positionnement et de structure au début des années 2000. Ces choix stratégiques étaient à l’opposé des différentes firmes de services professionnels du secteur à l’époque.
  • Les grands fournisseurs de services aux entreprises (ex. Deloitte) sont absents de cette liste même s’ils ont un chiffre d’affaires qui les positionne envieusement dans cette liste.
  • Il y a eu beaucoup d’action dans ce secteur au courant des 20 dernières années: Acquisitions, désinvestissement, fusions.
  • On voit une perméabilité dans les arènes concurrentielles et les choix stratégiques sont fondamentaux dans ce secteur.

(11:12) Les télécommunications.

  • Les services de télécommunications:
    • China Mobile (CHN): 142 milliards USD
    • Verizon (USA): 134 milliards USD
    • AT&T (USA): 122 milliards USD
    • Comcast (USA): 121 milliards USD
    • Deutsche Telekom (DEU): 120 milliards USD
  • La richesse des pays et la densité de population influent grandement sur les revenus et la profitabilité des opérateurs télécom.
  • Pas facile de se différencier dans ces marchés où les investissements sont colossaux.
  • Difficile aussi de se diversifier dans ces secteurs qui ne sont pas très innovants.
  • Beaucoup de valorisation des offres par des compléments de produits et services afin de rehausser l’attractivité des offres dans un secteur de concurrence féroce. 
  • Le besoin de complémenter les offres a ouvert la porte à certaines fusions/acquisitions qui ont résulté en échecs pour certains.
  • Les équipementiers, outre Samsung et Huawei déjà mentionnés:
    • Sony (JPN): 88,9 milliards de USD
    • Panasonic (JPN): 59,7 milliards de USD
    • Cisco (USA): 57 milliards de USD
    • Nvidia (USA): 27 milliards de USD
    • Nokia (FIN): 24,1 milliards de USD
  • Noter la différence de taille entre les fournisseurs et leurs clients.

(18:00) Le software

  • Les logiciels:
    • Oracle (USA): 48 milliards de USD
    • Salesforce (USA): 34,9 milliards de USD
    • SAP (DEU): 33 milliards de USD
    • Adobe (USA): 19,9 milliards de USD
    • Intuit (USA): 14,4 milliards de USD
  • Pas beaucoup de surprises, surtout des fournisseurs en B2B, et beaucoup de consolidation. 
  • Notons les segments grandes entreprises et PME.
  • Salesforce est un des premiers à proposer “software as a service” (SaaS) et ce modèle d’affaires s’est imposé à cette industrie.

(24:15) Les semiconducteurs

  • Les semiconducteurs:
    • Intel (USA): 77 milliards d’USD
    • TSMC (TWN): 53 milliards de USD
    • Qualcomm (USA): 32 milliards de USD
    • SK Hynix (KOR): 29 milliards de USD
    • Micron Technology (USA): 27 milliards de USD
  • Il y a des semiconducteurs partout!
  • Les choix stratégiques touchent les intégrateurs par opposition aux organisations modulaires s’appuyant sur les partenariats stratégiques.
  • Les enjeux géostratégiques sont importants dans les chaînes d’approvisionnement de ce sous-secteur.

(28:11) Les manufacturiers purs et durs

  • Les sous-traitants:
    • Foxconn (TWN): 215 milliards de USD
    • Pegatron (TWN): 40,4 milliards de USD
    • Jabil Circuit (USA): 34,7 milliards de USD
    • Flextronics (SGP): 30,4 milliards de USD
    • Sanmina-SCI (USA): 8,9 milliards USD
  • Les questions d’échelle et d’excellence en matière de gestion de la chaîne d’approvisionnement sont primordiales.
  • L’importance du flux des matières à l’échelle mondiale est significative.
  • Mentionnons l’importance de la chaîne d’approvisionnement de Apple et le rôle qu’y a joué Tim Cook.

(33:53) Une question d’écosystème?

  • Les jeux vidéos:  Mis à part Sony et Microsoft, mentionnés précédemment:
    • Tencent (CHN): 25,5 milliards de USD
    • Nintendo (JPN): 13,9 milliards de USD
    • NetEase Games (CHN): 11,5 milliards de USD
    • Electronic Arts (USA): 7,4 milliards de USD
    • Epic Games (USA): 5,8 milliards de USD
  • Parle-t-on du sous-secteur du logiciel ou du divertissement?  
  • Ce sont des prouesses techniques impressionnantes. 
  • Une connaissance pointue des jobs des usagers et des expériences sociales immersives.

(34:34) Les réseaux sociaux

  • Les réseaux sociaux, mis à part Facebook/Meta mentionné précédemment:
    • Youtube (USA): 31,5 milliards de USD
    • TikTok (CHN): 16,1 milliards de USD
    • Twitter (USA): 3,4 milliards de USD
    • Pinterest (USA): 3,06 milliards de USD
    • SnapChat (USA): 1,30 milliards de USD
  • Il y a donc beaucoup de publicité qui est consommée pour faire un tel chiffre d’affaires.
  • Une remise en question des réseaux de télévision traditionnelle.
  • Un nouvel acteur économique: Les créateurs de contenu (indépendants des réseaux).
  • Une opportunité de marché pour tous (accessibilité).

(39:42) Conclusion

  • Le secteur de la technologie est difficile à segmenter clairement et nettement. Les arènes concurrentielles sont perméables.
  • Il est dominé par de très très gros joueurs américains avec quelques chinois, japonais et taiwanais.
  • Les enjeux géostratégiques vont continuer à bousculer ce secteur.
  • Les gouvernements se battent pour attirer ces emplois du futur.

Ressources

Podcasts

Écoutez plus: